top of page
Rechercher

la mouche qui imite le frelon

Dernière mise à jour : 2 déc. 2020


Dessin © Le Bestiaire Rouge / Aurélie Portier

JE SUIS une mouche, la plus grosse de la famille des syrphes. Je ressemble au frelon européen par mon aspect et ma grande taille (environ 2 cm). Innofensive, je me distingue entre autres par mes courtes antennes plumeuses et mon vol stationnaire et très rapide, propre aux syrphes. Mon aspect peut être une protection contre les prédateurs qui ont appris, à leurs dépens, à associer les bandes jaunes et noires à des insectes venimeux. Nous avons un léger dimorphisme sexuel : mes yeux sont plus éloignés que ceux du mâle, laissant bien apparaître 3 ocelles (organes sensibles à la lumière). On me rencontre de mai à septembre dans les lisières de forêts de milieux tempérés, où l'on trouve aussi des guêpes ou des frelons. Je me nourris de nectar d'ombellifères jouant ainsi un rôle actif de pollinisation.



La volucelle zonée est une mouche souvent confondue avec un frelon européen en raison des rayures jaunes et noires qu'elle arbore sur son abdomen. Cette ressemblance peut lui servir à pénétrer dans les nids de ces derniers pour pondre et dissuader certains prédateurs.

Mon apparence est une ruse pour pénétrer et pondre dans les nids de frelons et autres hyménoptères (guêpes, bourdons). Nos larves sont des ectoparasites des larves de nos hôtes. Lorsqu’elles quittent la cellule où elles se sont développées, nos larves se nourrissent d’hyménoptères morts dans le nid et d’autres débris, parfois du couvain. Elles se nymphosent en hiver après s’être enfouies dans le sol. Je peux aussi pondre mes oeufs sur les plantes à pucerons et les grandes fleurs des ombellifères. Nos larves engloutissent des colonies de pucerons dès leur éclosion.


Le mimétisme batésien consiste pour des espèces inoffensives à arborer les colorations voyantes d’individus plus dangereux


* * * * *


Sources, Références & Inspirations :

Je recommande le travail très riche sur les insectes du naturaliste Gilles Carcassès, auteur de l'ouvrage " La Fleurette et le Camionneur " aux éditions Ulmer, également animateur du blog :

également sur :


Autres sources :



4 796 vues1 commentaire

Posts récents

Voir tout

1 Comment


Bonjour, il y avait un nid de frelon asiatique dans mon cerisier (détruit fin octobre). Aujourd'hui pour la 3ème fois en 3 jours, j'ai sorti de ma maison une volucelle zonée. La température maximum au village est de 10°C depuis un bon moment, je n'habite pas près d'un bois (mais dans la Brie céréalière). On est début février (hors saison pour cette espèce, non?) : Est-ce à dire que j'ai un nid de frelons primaire quelque part? Merci pour cette fiche. Stéphanie

Like
bottom of page